Qu’est-ce que l’étiopathie ?

Du grec « aïta », cause, et « pathos », souffrance, l’étiopathie s’attache à rechercher l’origine des souffrances pour les éliminer par une méthode de soins qui, au-delà des symptômes, s’attaque directement à leur cause.

Médecine mécaniste, l’étiopathie est une approche logique et systémique du corps humain, associée à une parfaite connaissance des sciences fondamentales.

À partir des symptômes présentés par le patient, l’étiopathe va analyser le territoire douloureux ou le dysfonctionnement d’un élément du corps et grâce à ses connaissances en anatomie, neurologie et physiopathologie, il en déterminera la cause.

Quand le diagnostic est posé, il y a deux options : soit les symptômes sont causés par un trouble mécanique et l’acte thérapeutique manuel pratiqué par l’étiopathe permet d’éliminer la cause mécanique assurant ainsi le soulagement du patient. Soit la cause du problème ne relève pas d’un trouble mécanique et le patient sera orienté vers un autre professionnel de santé qui lui proposera un traitement mieux adapté.

L’étiopathe est un praticien lucide, responsable et honnête, son statut lui imposant une obligation d’efficacité. En effet, les consultations n’étant pas prises en charge par la Sécurité Sociale mais par certaines mutuelles, les patients recherchent avant tout des résultats rapides et définitifs.

Les 4 règles du traitement étiopathique : doux, indolore, précis et efficace.

Schéma de l’émergence des nerfs des membres inférieurs

L’enseignement de l’étiopathie

Les futurs étiopathes sont formés dans quatre écoles d’étiopathie : Paris, Rennes, Toulouse et Lyon. Ces quatre facultés proposent un cursus de six années où sont dispensés des cours de matières à la fois théoriques et pratiques.

L’histoire de l’étiopathie

Depuis la nuit des temps et dans toutes les zones géographiques, l’Homme a utilisé ses mains pour soigner ses semblables. Les traitements manuels se transmettants essentiellement à l’oral, on retrouve malgré tout de nombreuses traces écrites venant de toutes les époques partout dans le monde.

Stèle représentant Asclépios, dieu grec de la médecine, en train de travailler sur une épaule douloureuse, IIIème siècle avant JC

Ali Ibn Sina, célèbre médecin perse (plus connu sous son nom latinisé : Avicenne) en train de pratiquer une manoeuvre vertébrale, XIème siècle

Florent Martinet

Étiopathe

4 rue de Hanovre 75002 Paris

1 rue du Temple 78300 Poissy

06.68.95.61.88